S’accepter

Aujourd’hui je voudrait vous parler de l’acceptation de soi, plus particulièrement de l’acceptation de son corps quand il change.

J’ai quelques complexes depuis l’adolescence (comme tout le monde je pense) mais ils étaient plutôt discrets: je n’aimais pas mon ventre mais ça ne me posais pas vraiment de problèmes, je le rentrait à la plage et ça en restait la.
J’ai toujours fait une taille 40 (du moins depuis la fin de ma croissance) et mon poids était plutôt très stable. Je n’ai jamais essayer de maigrir, ou quoi que ce soit, quand je faisais du sport avoir une silhouette plus tonique et un ventre plus plat était des motivations, mais sans être les principales.

Et puis un jour, suite à mes problèmes de santé (je vous en parlerais peut être un jour un peu plus en détail) j’ai du prendre de la cortisone. Si vous ne connaissez pas ses effets secondaires, l’un des principaux est de faire grossir et plus particulièrement de faire gonfler.
J’ai subit cet effet secondaire et même plutôt assez fortement: j’ai pris 10kg en 1 ou 2 mois… C’était une prise de poids soudaine et pas naturelle, je vous laisse imaginer que ce n’était pas vraiment harmonieux…
C’est à partir de ce moment là que tout n’allais plus. Je me suis mise à détester mon corps et plus particulièrement mon ventre (bien-sur) et j’ai eu un passage plutôt compliqué: je ne m’acceptais plus , je cherchais à cacher mon corps, donc je n’aimais plus ma façon de m’habiller et tout ce cercle vicieux me mettais de plus en plus mal à l’aise vis à vis de mon corps; je me sentais de moins en moins bien dans ma peau.

Malgré le fait que je suis assez attentive à tout les mouvements contre le body shaming et la grossophobie (mais aussi la maigrophobie, tant que la corpulence ne cause pas de maladie, il n’y a pas de probleme pour moi à être gros ou maigre.), que j’adore les initiatives visant à montrer une plus grande diversités des corps et que je pense que tous les corpulences sont belles, j’ai eu du mal a accepter ce nouveau corps.

Je ne rentrais plus dans mes vêtements, des vergetures sont apparues et on zébrées mon ventre, mes cuisses, mes hanches…

Faire le travail inverse et retrouver mon indifférence par rapport à mes complexes et surtout mes nouveaux complexes à été plutôt compliqué, et d’ailleurs n’est pas fini, bien que je regagne petit à petit ma corpulence initiale.

J’ai fait plusieurs choses qui m’ont été bénéfique:

  • J’ai essayé touts mes vêtements et même si sur le moment ça m’a beaucoup attrister de voir que je ne rentrais plus dans beaucoup, çà m’a permis de les mettre de coté et de les oublier. De cette façon le matin en m’habillant je n’avais plus cette déprime de voir que « he ben non tu ne pourra pas t’habiller comme ça aujourd’hui, essaye encore! »
  • J’ai fait un peu de shopping. Bien sur ce n’est pas le remède à tout les maux mais ça m’a permis de de nouveau me trouver belle dans des habits. J’ai choisis des pièces assez « adaptables », je savais que je risquais de reperdre du poids et le but n’était pas de me retrouver avec des vêtements trop grand à la fin donc j’ai choisis des jean en matière élastique, et des pièces plutôt larges, resserrés à la taille par une ceinture, ou un élastique, qui saurait s’adapter aux variations de tour de taille. De même j’ai acheter un maillot de bain taille haute que je trouve très joli et qui me permet de cacher mes plus grosses vergetures (encore très rouges, et pas du tout discrètes).
  • J’ai été voir des instagram body positive (allez voir les article de Paulette sur le sujet, comme celui là, ou le 1001 fesses project) et des articles de blog (via hellocoton). Ça m’a permis de réaliser que d’autres femmes que je trouvais très belles avait un corps avec les caractéristiques que je n’aimais pas sur le mien et qui sur elles ne me dérangeais pas. Ça m’a permis de relativiser.
  • J’ai fait du sport. En fait ce n’était pas vraiment du sport, mais être monitrice de voile ça demande un peu de force et d’efforts et au début de la saison je n’étais plus très musclée… Alors la satisfaction de réussir à porter ou tirer toute seule certains bateaux m’a bien réconcilier avec mon corps, dans le sens ou j’arrivais de nouveau à avoir du pouvoir sur lui tout simplement. Je n’avais plus l’impression d’en être dépossédé.
  • J’ai repensé a des discutions que j’ai eu avec des amis ou mon copain, qui me disaient qu’ils préfèrent les femmes rondes. Peut être que j’ai eu de la chance de discuter de ça avec eux et je pense que tout le monde n’a pas cette liberté de parole que j’ai eu et que j’ai toujours avec eux, mais sachez le: certains hommes préfères les femmes rondes! Bien sur certains préfèrent les femmes minces et certains n’ont d’ailleurs pas de préférences, mais il ne faut pas croire à l’image de la femme désirable si elle est mince que nous renvoi la majorité de la presse, surtout la presse féminine et la mode. Il y a de tout pour faire un monde!
  • Et puis il y a eu le body shaming dont a été victime Rihanna, voir sa réaction et son détachement mais aussi tout simplement voir qu’avec quelques kilos en plus elle est toujours superbe, et que ce n’est pas parce que votre corps change que vous êtes moins belle, a été vraiment réconfortant.
  • J’ai aussi tout simplement observé les gens dans la rue dans le métro. Et j’ai fait attention au fait que la fille que je trouvais superbe ce n’étais pas toujours une fille avec une morphologie de mannequin.

Bien sur j’ai aussi été beaucoup soutenue par mon entourage, mon copain et ma famille, et c’est important que des gens pense que vous êtes belles et vous le disent mais si vous ne voulez pas y croire vous ne le croirez jamais. C’est à vous de faire le travail pour (re)trouver votre confiance.

Toutes les photos de cet article viennent de pinterest.

3 Commentaires

  1. […] quand même l’impression de voir un début de résultat. Vous savez peut être que j’ai quelques complexes anciens sur mon ventre et un petit peu mes cuisses, complexe qui a été exacerbé par une prise de poids liée à des médicaments l’année […]

  2. je vien de lire ton article , super merci pour l’article.

  3. Amélie dit : Répondre

    Tu es si belle ma fille!… Beau corps, beau visage, beaux yeux, belle âme!

    Bravo pour cet article, sincère et engagé.

Laisser un commentaire